Laboratoire International Associé (France-Canada)
Forêts MONTAgnardes et BORéales
Chrono-écologie et aménagement écosystémique durable

1. Changements globaux et perturbations

2. Biodiversité : des populations aux écosystèmes

3. Perturbations et fonctionnement des écosystèmes

4. Bilan carbone : productivité forestière, perturbations, climat

5. Aménagement écosystémique : gestion durable, régulation et adaptation

Les recherches du consortium visent à analyser les relations entre les perturbations naturelles, le climat, et les mosaïques végétales en milieux boréaux et montagnards, dans le passé, le présent et le futur. La compréhension des relations passées sert de base à des études prospectives sur les changements prévus avec les changements globaux. Cette compréhension devrait permettre de guider les gestionnaires sur des mécanismes d’adaptation et de gestion des écosystèmes à mettre en place dans un contexte de développement durable, afin de réguler et atténuer les effets des pratiques sociétales.

Chaque axe est co-animé par un chercheur canadien et par un français dont les noms sont indiqués entre parenthèses

1. Changements globaux et perturbations [Adam Ali, Hugo Asselin]

Déterminer les impacts des changements globaux (climatiques et sociétaux) sur la dynamique des perturbations naturelles (feux et épidémies d'insectes défoliateurs) et anthropiques (coupes forestières et activités agropastorales) à différentes échelles spatiales (du peuplement au paysage) et temporelles (passé, présent, futur).
(1) Reconstitution, par l'étude des charbons de bois, de l'historique holocène des feux de forêt en milieux boréal et montagnard.
(2) Reconstitution, par l'analyse des macrorestes, de l'historique holocène des épidémies d'insectes défoliateurs en milieux boréal et montagnard.
(3) Mettre en évidence les mécanismes et processus climatiques et sociétaux qui expliquent les patrons observés en (1) et (2). Modified figure from Blarquez et al. 2013

2. Biodiversité: des populations aux écosystèmes [Francine Tremblay, Christopher Carcaillet]

Quantifier la biodiversité des forêts boréales et montagnardes en réponse aux changements climatiques depuis la dernière glaciation ainsi qu’au changement de régime des perturbations naturelles et anthropiques. Implications dans le contexte du changement planétaire en cours.
(1) Caractérisation de la diversité génétique des populations "marginales"; [au delà de leur limite latitudinale (boréales) ou altitudinale (montagnardes)] et comparaison avec la signature génétique des populations en zone centrale.
(2) Analyse de la structure de la diversité des communautés en fonction des régimes de perturbation.



3. Perturbations et fonctionnement des écosystèmes [Walter Finsinger, Sylvie Gauthier]

Caractériser les liens entre les perturbations naturelles (feux, épidémies d'insectes défoliateurs) et anthropiques (coupes forestières, activités agropastorales) et le fonctionnement des écosystèmes (succession forestière, mosaïque paysagère), à différentes échelles spatiales (du peuplement au paysage) et temporelles (passé, présent, futur).
(1) Reconstitution, par la dendrochronologie, de l'impact des feux sur la succession forestière et la dynamique de la mosaïque paysagère.
(2) Reconstitution, par la palynologie, des dynamiques à long terme de la végétation en réponse aux perturbations.
(3) Reconstitution, par la dendrochronologie, des épidémies d'insectes défoliateurs et de leurs impacts sur la structuration des forêts.


4. Bilan carboné : productivité forestière, perturbations, climat [Martin Girardin, Laurent Bremond]
Simulation des changements dans la productivité forestière en forêt boréale depuis la dernière glaciation et futurs.
(1) Reconstitution des structures d'âge des peuplements forestiers à partir des fréquences de feux déduites à l’aide des sédiments lacustres.
(2) Calibration d’un modèle permettant de prédire la biomasse forestière à partir des structures d’âge des peuplements.
(3) Estimation de la biomasse forestière et de la composition arborescente à partir de données polliniques et fréquence de feux.
(4) Application d’un modèle écophysiologique à la prédiction de la productivité forestière.

5. Aménagement écosystémique : gestion durable, régulation et adaptation [Yves Bergeron, Christelle Hély]
Développer à partir des connaissances acquises dans les 4 premiers axes des scénarios d’adaptation et d’aménagement forestier durable.
(1) Comparer les paysages naturels avec les paysages aménagés et dégager les écarts les plus importants
(2) Suggérer des modes d’aménagement écosystémique qui diminuent les écarts tout en étant socialement et économiquement acceptable
(3) Évaluer les impacts des changements globaux sur les paysages et suggérer des modes d’aménagement écosystémique qui maximisent l’adaptation des écosystèmes aux nouvelles conditions.

Le transfert vers les gestionnaires et les praticiens sera facilité par les liens déjà établis dans le cadre de la Chaire industrielle CRSNG | UQAT | UQAM en aménagement forestier durable dirigée par Bergeron, et par le Centre d’étude sur la forêt (CEF) auquel participent la plupart des membres canadiens.
Le transfert de savoir procède également de la mise en œuvre de formations pratiques en écologie forestière et en aménagement délivrée par les membres partenaires dans des enseignements de niveaux Maîtrise/Master (5e année universitaire) délivrés dans les universités du réseau du Québec (UQAT, UQAM, UQAC) et en France (EPHE et Université Montpellier 2).

La fonction d’expert dans des comités scientifiques gouvernementaux, d’ONG (ex. Man and Biosphere), de parcs nationaux ou de réserves naturelles, par exemple, est un moyen ciblé et déjà appliqué par plusieurs membres du consortium, au nombre desquels : Y. Bergeron, C. Carcaillet, H. Morin.

Enfin, l’Office National des Forêts (France), ou certains parcs nationaux ou parcs naturels régionaux en France sont demandeurs de transfert de connaissances, et susceptible de devenir des partenaires pour des montages financiers.



Dernière mise à jour : 24 juillet 2013 | CC